Publier une offre
Fonction publique Salaire proposé :

Médecin de Prévention des personnels

  • Partager l'offre :

Compétences

Description de l'offre

Missions principales :

Placé sous la responsabilité de la présidente et la directrice générale des services, le médecin de prévention est chargé de prévenir toutes altérations de la santé des agents du fait de leur travail ; Il travaille en lien étroit avec les services de la DRH (notamment le pôle qualité de vie et santé au travail dans le respect du secret médical).

Conseiller l’administration, les agents et leurs représentants dans le domaine du bien-être et de la santé au travail et contribuer à la définition et à la mise en œuvre de la politique de prévention. Exercice de médecine préventive pour un établissement de la fonction publique d’état (D.28-5-1982) et pour des personnels de statut contractuel relevant du régime général.

Activités principales :

– Conseiller l’administration, les agents et leurs représentants sur l’amélioration des conditions de vie au travail, sur l’hygiène générale des locaux ;

– Réaliser les visites médicales périodiques et, à la demande, des examens de dépistage, recommander ou prescrire des examens complémentaires ;

– Assurer la surveillance médicale particulière des agents en situation de risque en raison de leur état de santé ou de leur exposition à des risques professionnels ou de leur réintégration après congé longue maladie ou longue durée ;

– Conseiller le service de gestion des ressources humaines dans ses mission d’intégration des personnels en situation de handicap, d’affectation, d’aménagement des postes de travail, de traitement du dispositif relatif aux postes adaptés, de reclassement, reconversion, mutation ;

– Donner un avis et rédiger un rapport le cas échéant dans le cadre des accidents de travail, des maladies professionnelles et de la médecine statutaire ;

– participer aux dispositifs d’aide aux personnels en difficultés, de réorientation et de reclassements professionnels.

– Conseiller sur la substitution des cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques ;

– Intervenir sur l’environnement professionnel dans le cadre du tiers temps et contribuer aux actions de formation à l’hygiène et à la sécurité ;

– Contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre du document unique et à l’élaboration du programme annuel de prévention ;

– Participer aux CHSCT et aux groupes de travail de ces instances et transmettre à l’autorité administrative et aux membres du CHSCT le rapport d’activité de la médecine de prévention ;

– Impulser la politique de santé au travail auprès du chef d’établissement.

Conditions particulière d’exercice :

En référence au décret du 7-8-2002 art 2 (JO du 11-8-2002) et au code du travail (Art R4623-2) :

Diplôme d’Etat de docteur en médecine en possession de l’autorisation d’exercer et d’une des conditions suivantes :

– Etre titulaire du certificat d’études spéciales médecine du travail ;

– Etre titulaire du diplôme d’études spécialisées de médecine du travail ;

– Avoir été inscrit au tableau de l’ordre comme spécialiste en médecine du travail dans les conditions prévues aux deuxième et huitième alinéas de l’article 9 de la loi n°91-73 du 18 janvier 1991 ;

– Avoir été autorisé, à titre exceptionnel, à poursuivre son exercice en tant que médecin du travail en application de l’article 28 de la loi n°28 de la loi n°98-535 du 1er juillet 1998 ou de l’article 189 de la loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;

– Etre titulaire d’une capacité en médecine de santé au travail et de prévention des risques professionnels.